Coupe de la Ligue (1/4 de final) ASSOA Handball 28 - 25 HBC Plaisir

La coupe de la Ligue pour le plaisir

Après les derniers faux-pas en championnat de France, notre équipe fanion recevait Plaisir, deuxième de Nationale 3, en 1/4 de finale de coupe de la Ligue Île-de-France, avec une équipe fortement remaniée par les absences de Joan Robert, Victor Sawadogo, Grégory Pain et Jean-Arthur Belleus blessé… L’occasion de donner une nouvelle fois du temps de jeu aux jeunes du club, mais avec néanmoins l’objectif de retrouver le chemin du succès avant la réception de Dunkerque, en championnat, début mars.

Avec des joueurs évoluant à des postes inhabituels, la machine est longue à se mettre en marche. Après quelques minutes « de chauffe », les jaguars entrent enfin dans cette rencontre (2-2, 5e mn) et prennent logiquement les devants (5-2, 7e mn). Bien que dominée, l’équipe de Plaisir ne lâche rien et revient à une longueur (6-5, 10e mn). Mais les verts maintiennent les visiteurs à distance avec un Marwan Boukhlal quasi infranchissable dans les buts (11-7, 19e mn). Les Saint-Ouennais rejoignent les vestiaires avec une petite avance au tableau d’affichage (15-12).
Les joueurs de Franck Arbonville reprennent la seconde période timidement et les visiteurs en profitent pour une nouvelle fois recoller au score (17-17, 38e mn). Entre erreurs techniques, déchets au tir et non repli défensif, les verts sont malmenés et ne parviennent pas à éteindre la flamme adverse : à l’approche du dernier quart d’heure, Plaisir est toujours dans le coup (20-20, 44e mn) et vire en tête (21-22, 46e mn)… Les jaunes auraient même pu espérer plus sans les arrêts décisifs de David Bogus ! Finalement, les Saint-Ouennais négocient mieux la fin de rencontre et font la différence sur les dernières minutes pour s’imposer sans éclat 28-25.

« Avec les différentes absences, nous avons renouvelé notre confiance à nos jeunes, Matteo et Samuel… Sans être brillants, et même menés d’un but, je n’ai jamais senti l’équipe réellement en danger »
, nous confie Franck Arbonville. « Nous avons tout juste assurer le minimum pour battre une équipe de Plaisir bien déterminée à nous jouer un mauvais tour. Même amputés de joueurs importants, nous devons produire un autre jeu. Nous devons nous remettre en ligne avant nos prochaines échéances, et ce dès cette semaine à l’entraînement ! Mentions spéciales à nos deux gardiens ainsi qu’à nos jeunes ailiers qui ont été réalistes à la finition… Même s’il y a encore beaucoup de travail, leurs prestations sont très encourageantes.»

Les verts se qualifient donc pour les demi-finales de cette coupe de la Ligue Île-de-France et ont maintenant deux semaines pour préparer la venue de l’US Dunkerque en championnat. Rendez-vous samedi 3 mars à 18h30, salle Armand Lecomte !