À LA RENCONTRE DE… Pierre Blanchard, coordinateur technique jeunes

Pierre, parle-nous de ton itinéraire sportif… Comment es-tu venu à la formation de jeunes handballeurs ?

Comme beaucoup de jeunes garçons, j’ai commencé par le foot… Puis, étant plus proche de Philippe Jeannol que de Diego Maradona, j’ai rejoint mon grand frère Sylvain au hand en 1990. La salle était à 5 minutes à pied de chez nous ! Après quelques années de pratique en tant que joueur avec les participations au championnat de France Falcony et Sabatier et quelques piges en Nationale, c’est naturellement que je me suis tourné vers l’encadrement lorsque mon club de Saint-Sébastien-sur-Loire a manqué de cadres techniques… C’était en 1996, une fois essayé c’était fichu : j’étais mordu… J’ai alors passé les diplômes fédéraux en me spécialisant « enfant », ce qui m’a permis d’encadrer toutes les catégories jeunes depuis une vingtaine de saisons maintenant, dont 9 chez les jaguars de Saint-Ouen-l’Aumône.


Peux-tu nous décrire rapidement ton nouveau rôle au sein du club, depuis cette année ?

Depuis septembre, je suis responsable de la filière « jeunes » au sein de l’ASSOA Handball. Mon rôle est d’organiser la formation Saint-Ouennaise : suivi des joueurs (des moins de 9 ans au moins de 17), et suivi des jeunes entraîneurs. La semaine se divise en temps de travail « bureau » (préparation de séances, organisation des week-ends, etc.) et temps sur le terrain (encadrement de séances, accompagnement des jeunes entraîneurs…). J’ai également pour mission de développer le handball et promouvoir le club sur le territoire.


Quel regard portes-tu sur cette première saison en tant que coordinateur technique jeunes ? Quels sont les principaux objectifs ?

Le premier point est la richesse du poste, mais aussi ma liberté d’action grâce à la confiance de la direction du club. Il y a énormément de travail, beaucoup de choses différentes à faire qui rendent ce poste si intéressant ! Je suis sur pas mal de points et, pour cette première saison, j’avance « avec ma débroussailleuse ». Les résultats sont déjà au rendez-vous car beaucoup de coaches travaillaient déjà très bien sans coordinateur technique… À moi donc de faire de ce poste une véritable plus-value pour le handball à Saint-Ouen-l’Aumône. Notre challenge est aussi de développer la section féminine : ce n’est pas simple mais nous y croyons dur comme fer !
L’objectif est de toujours jouer au plus haut niveau possible, car c’est là que nous voyons si notre stratégie de formation est efficiente. Je ne parle pas obligatoirement de victoires, surtout sur les petites catégories… Mais malgré tout, il est important que l’ASSOA Handball gagne chez les jeunes pour valoriser notre travail de formation. Pour cette saison, les objectifs sont déjà remplis : les moins de 13 sont au niveau attendu, les moins de 15 en Elite Région, les moins de 17 en Excellence et nous remarquons un très fort potentiel chez les plus petits.
Pour moi la suite est simple et logique : une équipe de Saint-Ouen-l’Aumône en championnat de France moins de 18 ans dès la saison prochaine… En effet, c’est le maillon manquant chez nous. J’espère que nous passerons avec succès les délayages nous permettant de nous qualifier pour cette compétition !


Le club a déjà mis en œuvre plusieurs actions sur le territoire… Quelles sont-elles et quelles sont les prochaines ?

Nous travaillons en partenariat avec la mairie grâce au travail de Gregory Penne. Nous sommes présents sur de nombreuses manifestations municipales (journée de la jeunesse, stages sportifs, etc.). Nous développons également des initiations pour les ALSH de la ville avec l’organisation d’un tournoi pour les vacances de février.
Nous avons également plusieurs projets avec l’Association « Cultures du cœur » et Nadia Saïd Ahmed afin de proposer à de nouveaux publics des initiations au handball, toujours dans un cadre chaleureux et sympathique.
Les prochaines actions s’orientent vers un partenariat avec l’Education Nationale et le CDHB95 (organisation d’une étape mini-hand à Saint-Ouen-l’Aumône en 2018). Il y a également une forte demande pour que nous travaillions autour du Hand’Ensemble et la pratique du handball pour les personnes en situation de handicap.


Peux-tu nous en dire plus sur les projets du club en termes de formation ?

L’objectif est clair : redonner à l’ASSOA Handball ses lettres de noblesse en tant que club formateur de référence, en faisant accéder un maximum de jeunes joueurs à notre équipe première, voire de jouer à un niveau supérieur. Continuer de travailler pour offrir le meilleur aux licenciés… Côté organisation, cela impose déjà des réflexions pour la saison prochaine : ouvrir des séances de travail spécifique à d’autres horaires, en mixant les catégories, organiser des stages en province en début de saison pour les moins de 15 et moins de 17/18, accueillir les enfants licenciés sur les semaines de vacances, etc. De nombreux projets qui nécessiteront beaucoup d’engagement humain… Mais le club a les ressources : « à cœur vert, rien d’impossible ! »


#assoa #clubformateur #onatouslecoeurvert